autism

Nouveau centre à Rambrouch

Nouveau centre à Rambrouch

Lieu de vie et centre de jour pour personnes avec autisme à Rambrouch.

La Fondation Autisme Luxembourg (FAL) créée en 1996 s'efforce d'élargir l'éventail de ses services et s'attache à répondre aux besoins non encore couverts au Luxembourg.

L’une des priorités est de continuer à développer les services d’hébergement. L’offre reste en effet largement insuffisante face aux demandes actuelles et à venir. Selon les statistiques, les plus récentes d’Autisme Europe, l’autisme est diagnostiqué chez 1 personne sur 150. Ceci signifie qu’il y aurait au Luxembourg quelque 3.800 personnes présentant un trouble du spectre autistique et que, chaque année, une trentaine de nouvelles personnes présentent ce handicap.

Dès 2010, le Ministère de la Famille et de l’Intégration a donné son accord de principe pour la construction d’un deuxième lieu de vie pour 24 personnes avec autisme. Avec le soutien du Ministère et de la Commune de Rambrouch un terrain adapté a été trouvé à la rue du Nord à Rambrouch et un bail emphytéotique a été signé.

Les règles de financement pour les structures d’hébergement prévoyant 30% de moyens propres, la FAL a dû trouver des donateurs pour des montants considérables. En effet le coût total du projet dépasse largement 4,5 millions d’euros. L’apport en moyens propres a été rendu possible par les promesses de dons très généreuses de l’Œuvre Nationale de Secours Grande-Duchesse Charlotte et de la Fondation Roger de Spoelberch et par le soutien financier de donateurs privés ainsi que de « Schëffleng Hëlleft ». Suite à cet appui indispensable la FAL a pu signer deux conventions avec le Ministère de la Famille et de l’Intégration et commencer avec la planification concrète de la construction.

L’objectif de la structure de Rambrouch est d’offrir un lieu de vie ouvert 365 jours par année et accueillant 24 personnes avec autisme de différents degrés d’autonomie et tranches d’âge avec une priorité pour les personnes présentant un handicap sévère. Le lieu de vie sera complété par un centre de jour proposant différents ateliers. En plus des résidents fixes des lits seront proposés pour des admissions temporaires selon les besoins des familles. Les résidents seront répartis en trois groupes de vie selon leurs besoins spécifiques.

A l’image de Munshausen le but est d’assurer aux personnes avec autisme une vie digne et de qualité dans un cadre, adapté à leurs besoins spécifiques. Outre le respect de leurs droits tels que définis dans la Charte pour les Personnes Autistes, la prise en charge favorise la vie personnelle, sociale et affective des personnes concernées. Tout est mis en oeuvre pour développer au maximum leurs capacités intellectuelles, sociales et physiques. Il s’agit de permettre la plus grande autonomie possible des résidents et une intégration maximale dans la vie du village. Les approches utilisées pour un meilleur développement de la personne, notamment le programme TEACCH mettent l’accent sur une prise en charge holistique, la participation active de la famille, une prise en charge centrée sur la personne et une structuration spatio-temporelle individualisée.

L’architecture et l’aménagement de l’infrastructure de Rambrouch sont inspirés du lieu de vie de Munshausen et utilisés comme moyen thérapeutique offrant le cadre adapté pour la prise en charge visée. La conception du bâtiment tient également compte de ses qualités écologiques. Il est notamment chauffé grâce à un chauffage urbain à base de biogaz et une citerne permettra la récupération de l’eau de pluie.

La fin des travaux du projet, conçu par le bureau d’architecte Architecture & Environnement et accompagné par les sociétés SGI, Goblet Lavandier et Luxcontrol est prévue pour 2017.